L’anglais, une langue facile à apprendre ?

Doit-on considérer l’anglais comme une langue facile ou difficile à apprendre ?

Dans un article précédent, j’ai parlé du temps nécessaire pour apprendre l’anglais. Voici le lien vers l’article : Temps nécessaire pour apprendre l’anglais

Dans cet article, nous allons voir pourquoi ça aurait tout simplement pu être pire.

Regardons tout d’abord le système d’écriture. L’anglais partage le même alphabet avec le français. Ca veut qu’il est facile de lire un mot, ce sont les mêmes lettres, juste la prononciation qui sera différente. Prenons une langue comme le russe ou le chinois. Là, la difficulté, c’est qu’il n’est vraiment pas facile de lire les mots. Il faut en plus apprendre à écrire un nouvel alphabet ou même des idéogrammes. Evidemment, ça complique grandement l’apprentissage de la langue.

Quant à la syntaxe des phrases, à nouveau, on va retrouver en anglais une structure sujet + verbe + complément qui est la base du français également. Prenez juste l’allemand, vous aurez des déclinaisons à apprendre avec un ordre des mots qui change. Avec l’anglais, il n’y a pas ça.

La conjugaison en anglais est nettement plus simple qu’en français. Ici, pas de passé simple ou d’imparfait du subjonctif. Il y a juste quelques verbes irréguliers à apprendre et penser à mettre un « s » à la 3e personne du singulier au présent. C’est plus simple que pour une langue latine.

Le genre des noms constitue une difficulté d’apprentissage dans la plupart des langues latines. Pourquoi un manteau serait masculin ? D’ailleurs, c’est un mot féminin en espagnol. Il n’y a pas vraiment de logique? En anglais, c’est simple, il y a un genre neutre. Comme ça, ça simplifie.

Le niveau de politesse constitue une difficulté dans certaines langues. Le français a le « tu » et le « vous » et du vocabulaire bien spécifique en fonction du niveau de langue. Mais c’est encore plus complexe dans des langues comme le japonais ou le coréen où il y a carrément du vocabulaire spécifique en fonction du niveau social de la personne à laquelle on s’adresse. Avec l’anglais, il y a le « you ».

L’orthographe en anglais. Dois-je faire un dessin par rapport au français et toutes ces irrégularités ?

Bref, qu’en conclure ?

Et bien tout simplement que ça aurait pu être largement pire. L’anglais n’est pas si difficile pour un francophone car il partage nombreux de points communs qui font qu’on gagne du temps dans l’apprentissage.

Alors, oui il paraîtra difficile sur certains aspects, comme toute langue mais au final, pouvoir le parler permet de se donner confiance tout en ouvrant tout un nouveau monde à soi.

 

2 thoughts on “L’anglais, une langue facile à apprendre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *